Archives de catégorie Culturel & Sportif

ParJuliette Real

Centre National Sportif et Culturel « D’Coque », Kirchberg, Luxembourg

Centre National Sportif et Culturel « D’Coque »



CLIENT
Administration des Bâtiments Publics
Lien de leur site

ARCHITECTE
Agence d’architecture Roger Tallibert

Centre National Sportif et Culturel « D’Coque »

La Coque est une salle de sport polyvalente où sont également organisées des activités culturelles. Sa particularité est une structure géante collée et stratifiée surplombant une superficie de plus de 20 000 m2.

Il s’agit d’une toiture de forme organique matérialisée par l’adjonction de trois coques sphériques séparées par deux portions de tores. La structure se reflète par un filet d’épicéa collé et lamellé et a une portée libre de 95 m.

La structure laminée repose sur 9 culées cyclopéennes ancrées dans la roche.

Au total 5 850 m3 de bois lamellé ont été utilisés pour la charpente et les terrasses

Le projet comprend :

  • Une arène sans colonnes d’une superficie de 18 500 m2 (3 000 places) pour les événements sportifs avec possibilité d’extension du bâtiment pour les événements culturels et 6 pistes d’athlétisme.
  • Une salle de sport de 45×27 m de 1 000 places.
  • Une salle de ping-pong
  • Une salle de sport de combat
  • Une salle de musculation
  • Une piscine pour se réchauffer
  • De nombreux vestiaires, soins médicaux, restaurants, 31 chambres doubles, un centre de presse….
ParJuliette Real

Station Polaire « Princess Elisabeth », Antarctique

Station Polaire « Princess Elisabeth »



CLIENTS
International Polar Foundation
Lien de leur site

Prefalux
Lien de leur site

ARCHITECTE
SAMYN and Partners
Lien de leur site

Construction de la station polaire « Princess Elisabeth »

En 2004, le gouvernement fédéral belge a décidé de mettre en place une nouvelle station de recherche, la station « Princess Elisabeth Antarctica ».

Sur base de simulations de vent réalisées en laboratoire, SGI a modélisé la structure complète en 3D et dimensionné les différents éléments porteurs de la structure en tenant compte d’efforts du vent jusqu’à 1 tonne/m2. A l’exception de la sous-structure métallique, la station est réalisée complètement en bois. Les parois extérieures de la station, l’isolation, la forme, l’orientation et la disposition des fenêtres ont été étudiées pour contribuer au maintien d’une température intérieure confortable avec un apport énergétique réduit. Les panneaux de façade d’une épaisseur totale de 60cm sont constitués d’une structure bois complété d’un isolant performant, d’un pare-vapeur et d’un recouvrement en inox.

Sur base des calculs de SGI, les structures ont été préfabriquées par l’entreprise Prefalux et à partir de septembre 2007, les éléments ont été transportés par bateau, avion et par véhicules chenillés vers Utsteinen à 220km à l’intérieur de l’Antarctique. L’assemblage des différents éléments du bâtiment a été réalisé pendant l’été austral 2007-2008.

La nouvelle station, unique par sa conception et son fonctionnement utilise exclusivement des énergies renouvelables. L’énergie éolienne récoltée par 9 éoliennes de 9m de haut produit un total de 54kWh. Du côté énergie solaire sont installés 24m2 de panneaux solaires thermiques et 370m2 de panneaux photovoltaïques (50.6 kWh). Les eaux usées de la station sont recyclées dans une unité de traitement intérieure à la station. La station a été inaugurée le 15 février 2009 et peut être utilisée par 12 chercheurs en tant que plateforme de collaboration scientifique internationale.

ParJuliette Real

Äerdschëff à Redange, Luxembourg

Äerdschëff à Redange



CLIENT
Administration des bâtiments publics
Lien de leur site

ARCHITECTE
Beng Architectes Associés
Lien de leur site

Äerdschëff à Redange

L’Äerdschëff est situé sur le territoire de la Commune de Redange-sur-Attert le long de la Rue du Lycée.

Ce bâtiment s’inspire du concept de l’earthship de Mike Reynolds et de Biotecture et se veut 100 % autonome au niveau de la production et de la gestion pour ses besoins en eau, assainissement, chauffage, électricité et alimentaire. Cependant, l’Äerdschëff n’est pas une simple imitation du modèle américain né dans le désert du Nouveau-Mexique. C’est une adaptation systémique et systématique de l’earthship au contexte européen, notamment aux conditions climatiques du Luxembourg, aux standards plus exigeants de la législation environnementale européenne, et aux possibilités d’un réel design circulaire à haut potentiel d’avenir.

L’Äerdschëff sera un laboratoire de la transition citoyenne en espace rural. En tant que tel, il reconnectera les communautés locales et servira comme site de démonstration pratique pour une réflexion approfondie sur la manière de se loger, se nourrir, d’utiliser les ressources et de partager les compétences de chacun.

L’Äerdschëff servira comme : Espace de formation (chantier participatif, travail avec élèves et adultes), comme Espace citoyen (participation, échanges, rencontre, culture), et comme Espace de développement d’activités économiques pionnières (espace co-working pour des membres du réseau de la Transition et incubateur écosocial).

Le projet Äerdschëff couvre une surface d’environ 1 000 m² et comprend une grande salle de formation, un bureau et une pièce utilisée comme séjour temporaire et occasionnel pour des conférenciers ou des volontaires.

En matériaux de constructions sont utilisés des vieux pneus comme moyen économique et écologique pour obtenir à la fois une masse thermique et une structure dans le bâtiment. C’est du recyclage : les vieux pneus sont immobilisés à l’intérieur du bâtiment. Ils sont remplis de terre battue et enfermés dans la structure murale. Les autres matériaux utilisés sont le bois, la terre battue, la paille, la chaux, l’argile, …

ParJuliette Real

Centre d’accueil « Haff Réimech », Remerschen, Luxembourg

Centre d’accueil « Haff Réimech »



CLIENT
Administration des bâtiments publics
Lien de leur site

ARCHITECTE
Hermann & Valentiny and Partners
Lien de leur site

Centre d’accueil « Haff Réimech » à Remerschen

Le projet du centre d’accueil « Haff Réimech » est construit à proximité de la Moselle en plein milieu de la réserve naturelle « Haff Réimech » à Remerschen.

Le Centre dispose d’une grande surface d’exposition permettant d’organiser des expositions et des animations pour sensibiliser le public à l’écologie, la flore et faune régionales. En outre, le Centre comprend les bureaux de l’Administration des Eaux et Forêts, une cafeteria ainsi qu’une grande terrasse d’observation ornithologique. Le Centre se compose d’une partie principale en forme de coque de bateau renversé et d’une annexe rectangulaire. Le Centre a été construit en une structure bois massif issu de forêts luxembourgeoises, afin de s’intègrer de façon harmonieuse dans le paysage mosellan.

Le site du projet est un ancienne Gravière, une île formée de remblais, donc des conditions de fondations très complexes. Les terrassements ont ainsi été réalisés à 50cm au-dessus du niveau du lac, avec stockage des terres excavées. Différentes couches de remblais de bonne qualité ont été mises en place. Les fondations ont ensuite été réalisées par des fondations filantes classiques.

L’aspect brut des matériaux ainsi que le revêtement de toiture et des façades en tavaillon renforcent le caractère rural du bâtiment, tandis que des ouvertures en triple vitrage cadrent des vues impressionnantes du paysage alluvial.

ParJuliette Real

Château de Koerich, Luxembourg

CHÂTEAU DE KOERICH



CLIENT
Service des sites et monuments nationaux
Lien de leur site

ARCHITECTE
Fabeck Architectes
Lien de leur site

Rénovation du château de Koerich

Le Château de Koerich, situé dans la vallée du ruisseau de Goeblange, a été construit au 13ième siècle, mais tombe en ruines au courant du 19ème.

Monument stabilisé depuis les années 2000, sa mise en valeur est aujourd’hui accomplie par l’installation d’infrastructures permettant des manifestations culturelles avec scène à ciel ouvert.

Les travaux de rénovation comprennent les études, travaux de sauvegarde et d’assainissement avec le renforcement des maçonneries portantes et reprises en sous-œuvre des murs, la construction d’un pavillon (café bar + sanitaires), de différentes plateformes métalliques et d’une passerelle aménagée au-dessus des ruines.

Des aménagements extérieurs avec parking et éclairage ont également été réalisés afin de redonner toute sa splendeur à ce bâtiment d’exception.