Archives de l’auteur Juliette Real

Bureaux «Vertigo Vega»

Bureaux «Vertigo Vega»

Bureaux «Vertigo Vega»

CLIENT
Allianz
Lien de leur site

ARCHITECTE
Assar Universum Architects
Lien de leur site

Immeuble de bureaux «Vertigo Vega» à Gasperich

Le projet, d’une surface d’environ 4500 m,² concerne les travaux de construction d’un immeuble de bureaux de quatre plateaux et d’un parking en sous-sol.

Le projet a été réalisé en BIM management sur les phases de :

  • Conception
  • Réalisation (coordination sur chantier via BIM)
  • Mise en exploitation GTC (connexion maquettes et outil GTC)

La mission de BIM management sur ces phases incluait :

  • La mise en place et le suivi d’un processus BIM.
  • Elaboration du protocole BIM ;
  • Gestion de la plateforme collaborative ;
  • Traitement des problèmes d’interopérabilité ;
  • Organisation des réunions de revues d’interfaces ;
  • Contrôles et validation des maquettes métiers.

Les usages développé concernaient :

  • Revue de projet : Contrôle et gestion des maquettes numériques du projet (détection de clash, métrés) en phases Conception et Réalisation.
  • Expérimentation : Réalité mixte
  • Usage Production des livrables : Edition et suivis des plans de coffrage extraits de la maquette numérique.

Station d’épuration de Marrakech, Maroc

Station d’épuration de Marrakech, Maroc

CLIENT
Régie Autonome de Distribution d’Eau et d’Electricité
Lien de leur site

Station d’épuration de Marrakech, Maroc

Après avoir étudié et réalisé le réseau de collecteur, SGI a conduit l’ensemble des études de réalisation de la station de Marrakech de la phase faisabilité à la mise en service.

Le projet initial envisageait uniquement le traitement primaire. Celui-ci a été complété par un traitement biologique secondaire complété par un système de réutilisation des eaux épurées pour l’irrigation des golfs. Ce projet a initié les installations d’importance au Maroc dans le domaine de l’épuration et de la réutilisation des eaux.

Réhabilitation Pont Félix Houphouët Boigny dans la Ville d’Abidjan

Réhabilitation Pont Félix Houphouët Boigny dans la Ville d’Abidjan

CLIENT
Ageroute
Lien de leur site

Réhabilitation Pont Félix Houphouët Boigny dans la Ville d’Abidjan

Dans le cadre de sa politique générale de développement et de réhabilitation des infrastructures routières et du réseau routier national, l’Etat de Côte d’Ivoire a identifié un ensemble d’ouvrages et de routes prioritaires dont la construction ou la réhabilitation devrait améliorer le niveau de services et d’équipement du pays et participer ainsi à l’essor économique et social du pays.

Dans ce cadre, le groupement SGI/SETEC TPI/SETEC CI/IETF a été mandaté en tant que Consultant pour la mission de maîtrise d’œuvre portant sur le suivi et le contrôle des travaux de réhabilitation du pont Félix Houphouët Boigny à Abidjan.

Les travaux de réhabilitation comprennent :
– Les travaux en fondations
– Les travaux sur les appuis
– Les travaux sur le tablier
– Les travaux sur les équipements et les superstructures
– Les travaux pour les équipements ferroviaires
– Les travaux de réhabilitation générale

Äerdschëff à Redange

Äerdschëff à Redange

CLIENT
Administration des bâtiments publics
Lien de leur site

ARCHITECTE
Beng Architectes Associés
Lien de leur site

Äerdschëff à Redange

L’Äerdschëff est situé sur le territoire de la Commune de Redange-sur-Attert le long de la Rue du Lycée.

Ce bâtiment s’inspire du concept de l’earthship de Mike Reynolds et de Biotecture et se veut 100 % autonome au niveau de la production et de la gestion pour ses besoins en eau, assainissement, chauffage, électricité et alimentaire. Cependant, l’Äerdschëff n’est pas une simple imitation du modèle américain né dans le désert du Nouveau-Mexique. C’est une adaptation systémique et systématique de l’earthship au contexte européen, notamment aux conditions climatiques du Luxembourg, aux standards plus exigeants de la législation environnementale européenne, et aux possibilités d’un réel design circulaire à haut potentiel d’avenir.

L’Äerdschëff sera un laboratoire de la transition citoyenne en espace rural. En tant que tel, il reconnectera les communautés locales et servira comme site de démonstration pratique pour une réflexion approfondie sur la manière de se loger, se nourrir, d’utiliser les ressources et de partager les compétences de chacun.

L’Äerdschëff servira comme : Espace de formation (chantier participatif, travail avec élèves et adultes), comme Espace citoyen (participation, échanges, rencontre, culture), et comme Espace de développement d’activités économiques pionnières (espace co-working pour des membres du réseau de la Transition et incubateur écosocial).

Le projet Äerdschëff couvre une surface d’environ 1 000 m² et comprend une grande salle de formation, un bureau et une pièce utilisée comme séjour temporaire et occasionnel pour des conférenciers ou des volontaires.

En matériaux de constructions sont utilisés des vieux pneus comme moyen économique et écologique pour obtenir à la fois une masse thermique et une structure dans le bâtiment. C’est du recyclage : les vieux pneus sont immobilisés à l’intérieur du bâtiment. Ils sont remplis de terre battue et enfermés dans la structure murale. Les autres matériaux utilisés sont le bois, la terre battue, la paille, la chaux, l’argile, …

Centre d’intervention et d’entretien à Cessange

Centre d’intervention et d’entretien à Cessange

CLIENT
Ville de Luxembourg, Services Techniques
Lien de leur site

Centre d’intervention et d’entretien à Cessangetension et Réhabilitation du bâtiment d’accueil de la télécabine du Vieux Moulin, France

Le projet consiste en la construction d’un nouveau Centre pour le Service de la Voirie de la Ville de Luxembourg. Le projet comprend un nouveau bâtiment administratif à 2 niveaux, des ateliers de mécanique, de serrurerie, de peinture, plusieurs halls de stockage et de stationnement, un silo à sel, une chaufferie à copeaux de bois,…

Principaux équipements et activités à autoriser:

  • Atelier de découpe de pierres
  • Atelier de travail du bois
  • Stockage de substances dangereuses et toxiques
  • Stockage de 5 000 l de liquide inflammable
  • Compresseurs
  • Appareils de levage
  • Réservoir enterré de propane
  • Dépôt aérien de gasoil.

Volume : 40.000 m³, Superficie : 6000 m²

Bâtiment d’accueil, télécabine du Vieux Moulin, France

Bâtiment d’accueil, télécabine du Vieux Moulin, France

CLIENT
Val Cenis – Haute Maurienne Vanoise
Lien de leur site

ARCHITECTE
Atelier d’architecture COOPERIM
Lien de leur site

Extension et Réhabilitation du bâtiment d’accueil de la télécabine du Vieux Moulin, France

Restructuration du bâtiment accueil, celui-ci abritera :

  • Un accueil client
  • Les services administratifs
  • Les services opérationnels
  • Les services techniques (garage, atelier et stockage)
  • Une interface entre la télécabine (gare /garage cabine) et accueil client

 Réaménagement des accès et parkings attenants :

  • L’aménagement des parkings clients (autocar et nattes)
  • L’aménagement des parkings et espaces extérieures dédiés à la SEM
  • L’accès piétons aux espaces clients et au front de neige
  • L’accès routier

Construction d’un bâtiment d’accueil amont abritant :

  • Une interface entre gare d’arrivée, restaurant “La Fema” et espace repos
  • Un espace repos/pique-nique
  • Des sanitaires
  • Locaux de stockage/technique dédié à la SEM

Création d’une tranchée intégrant les réseaux humides et les besoins de la SEM (Réseaux EP et EU)

  •  Phase travaux sur 2 saisons :

         –  Avril 2018 à Décembre 2018

         –  Avril 2019 à Décembre 2019

  • RT 2012
  • SDP : Bâtiment d’accueil =3485 m² et bâtiment amont = 580 m².

 La difficulté est dans l’interaction avec les travaux de la remontée mécanique.

Bâtiment usine type “Pelton” à la Coche, France

Construction d’un bâtiment usine type “Pelton” à la Coche, Aigueblanche, France

Construction d’un bâtiment usine type “Pelton” à la Coche, Aigueblanche, France

Le projet concerne l’implantation d’un groupe supplémentaire (n°5) sur le
site de la Coche, en Savoie, qui permettra de turbiner l’essentiel des
eaux chargées en période de fonte. (environ 900m de chute)
Ce nouveau groupe, de type Pelton de 240MW, sera installé dans une
usine extérieure implantée en rive gauche de l’Isère.
Le volume d’ensemble est d’environ 80m x 30m x 40mht dont environ
1/3 enterré.

Le nouvel aménagement comprend :

  • Un raccordement sur le puits blindé existant (souterrain) par une
    culotte de bifurcation suivie vers l’aval d’une conduite forcée de 250m en galerie (Ø2.25 m) – (hors contrat)
  • Un ensemble d’ouvrages extérieurs :
    – le bâtiment G5, qui contient la vanne de pied (robinet sphérique) et
    le groupe Pelton,
    – le bâtiment Plage de Montage,
    – le bâtiment Vanne Aval,
    – le raccordement hydraulique de la restitution aval du groupe à la
    galerie de Randens existante,
    – le bâtiment Evacuation d’Energie, qui abrite notamment le
    transformateur,
    – le bâtiment GE, qui héberge le groupe électrogène et la fosse de
    rétention des huiles du transformateur,
    – le bâtiment Ateliers.

Tous les bâtiments sont des structures en béton armé et/ou charpente
métallique, fondés soit sur radier ancré au rocher soit sur fondations
profondes. Les bâtiments G5, Plage de Montage, Vanne Aval et
Evacuation d’Energie sont accolés mais structurellement disjoints par
des joints de dilatation.
Les soutènements des plateformes se font par micro-berlinoise, par
pieux jointifs ou parois clouées.

Corniche de Brazzaville en République du Congo

Corniche de Brazzaville en République du Congo

Corniche de Brazzaville en République du Congo

CLIENT
Délégation Générale des Grands Travaux
Lien de leur site

Corniche de Brazzaville en République du Congo

Le projet s’inscrit dans l’opération du prolongement du métro B de Lyon aux Hôpitaux Lyon Sud. Ce prolongement de 2.5km environ comprend la réalisation de deux nouvelles stations :

  • Oullins Centre (Place Anatole France),
  • et Saint-Genis-Laval Hôpitaux Lyon Sud (SGL HLS) (objet de cette référence)

La station Saint-Genis-Laval – Hôpitaux-Lyon-Sud (SGL – HLS) est située sur la commune de Saint-Genis-Laval. C’est une station souterraine dont les quais se situent environ à -15 m sous le niveau futur de l’esplanade. Elle se développe à partir d’un grand hall situé au RDC, à niveau avec l’esplanade, conçu comme un espace ouvert sur le futur quartier et l’espace public. Elle se situe à l’articulation entre les différentes entités du PEM : le pôle bus, le métro et le P+R.

La station est constituée :

  • D’une boite souterraine de dimensions fonctionnelles (L. 77.00 m x l. 23.65 m) avec une profondeur maximale du fond de fouille d’environ 20.3 m, construite à l’intérieur d’une enceinte en paroi moulée.
  • D’une partie en superstructure, dont la majeure partie est située à l’aplomb de la boite souterraine (sur environ ¾ de la longueur de cette dernière) et dont une excroissance est présente en partie Sud-Est de l’ouvrage.
  • La partie aérienne de la station est couverte d’un parking (P+R) de 7 étages.

Les usages BIM utilisés sont :

  • Programmation : Usage du BIM niveau 2 pour le suivi du programme de SOGEA à l’aide des maquettes numériques
  • Conception des systèmes constructifs : Utilisation d’une maquette structure pour la définition des systèmes constructifs (synthèse)
  • Production des livrables : Edition et suivi des plans de coffrage extraits de la maquette numérique

Station de Métro Saint Genis-Laval à Lyon

Station Métro Saint Genis-Laval à Lyon

Station Métro Saint Genis-Laval à Lyon

CLIENT
Sytral
Lien de leur site

NGE Génie Civil Grands Projets
Lien de leur site

Station Métro Saint Genis-Laval à Lyon

Le projet s’inscrit dans l’opération du prolongement du métro B de Lyon aux Hôpitaux Lyon Sud. Ce prolongement de 2.5km environ comprend la réalisation de deux nouvelles stations :

  • Oullins Centre (Place Anatole France),
  • et Saint-Genis-Laval Hôpitaux Lyon Sud (SGL HLS) (objet de cette référence)

La station Saint-Genis-Laval – Hôpitaux-Lyon-Sud (SGL – HLS) est située sur la commune de Saint-Genis-Laval. C’est une station souterraine dont les quais se situent environ à -15 m sous le niveau futur de l’esplanade. Elle se développe à partir d’un grand hall situé au RDC, à niveau avec l’esplanade, conçu comme un espace ouvert sur le futur quartier et l’espace public. Elle se situe à l’articulation entre les différentes entités du PEM : le pôle bus, le métro et le P+R.

La station est constituée :

  • D’une boite souterraine de dimensions fonctionnelles (L. 77.00 m x l. 23.65 m) avec une profondeur maximale du fond de fouille d’environ 20.3 m, construite à l’intérieur d’une enceinte en paroi moulée.
  • D’une partie en superstructure, dont la majeure partie est située à l’aplomb de la boite souterraine (sur environ ¾ de la longueur de cette dernière) et dont une excroissance est présente en partie Sud-Est de l’ouvrage.
  • La partie aérienne de la station est couverte d’un parking (P+R) de 7 étages.

Les usages BIM utilisés sont :

  • Programmation : Usage du BIM niveau 2 pour le suivi du programme de SOGEA à l’aide des maquettes numériques
  • Conception des systèmes constructifs : Utilisation d’une maquette structure pour la définition des systèmes constructifs (synthèse)
  • Production des livrables : Edition et suivi des plans de coffrage extraits de la maquette numérique

Alimentation en eau à Bobo-Dioulasso, Burkina Faso

Alimentation en eau à Bobo-Dioulasso

Alimentation en eau à Bobo-Dioulasso

CLIENT
Romande Energie SA
Lien de leur site

Alimentation en eau à Bobo-Dioulasso

Le projet vise à accroître la capacité de production d’eau potable de sorte à couvrir la demande à l’horizon 2030.

Pour cela il est prévu la réalisation des investissements suivants :
– Exécution de 5 forages de production d’eau
– Equipement des 5 forages, travaux de réorganisation de la station de traitement de Nasso afin d’augmenter le débit d’eau traitée, construction d’une nouvelle station de pompage, bâtiment d’exploitation, ballons anti-bélier…
– Pose de conduites d’eau brute : DN1400, DN400, DN500, DN600 et DN700
– Pose de conduites d’adduction DN800 puis 600 entre Nasso et Bolomakoté, DN300 pour l’alimentation des châteaux d’eau de Belle-Ville et Lafiabougou