Archives de catégorie Transport

Réhabilitation Pont Félix Houphouët Boigny dans la Ville d’Abidjan

Réhabilitation Pont Félix Houphouët Boigny dans la Ville d’Abidjan

CLIENT
Ageroute
Lien de leur site

Réhabilitation Pont Félix Houphouët Boigny dans la Ville d’Abidjan

Dans le cadre de sa politique générale de développement et de réhabilitation des infrastructures routières et du réseau routier national, l’Etat de Côte d’Ivoire a identifié un ensemble d’ouvrages et de routes prioritaires dont la construction ou la réhabilitation devrait améliorer le niveau de services et d’équipement du pays et participer ainsi à l’essor économique et social du pays.

Dans ce cadre, le groupement SGI/SETEC TPI/SETEC CI/IETF a été mandaté en tant que Consultant pour la mission de maîtrise d’œuvre portant sur le suivi et le contrôle des travaux de réhabilitation du pont Félix Houphouët Boigny à Abidjan.

Les travaux de réhabilitation comprennent :
– Les travaux en fondations
– Les travaux sur les appuis
– Les travaux sur le tablier
– Les travaux sur les équipements et les superstructures
– Les travaux pour les équipements ferroviaires
– Les travaux de réhabilitation générale

Corniche de Brazzaville en République du Congo

Corniche de Brazzaville en République du Congo

Corniche de Brazzaville en République du Congo

CLIENT
Délégation Générale des Grands Travaux
Lien de leur site

Corniche de Brazzaville en République du Congo

Le projet s’inscrit dans l’opération du prolongement du métro B de Lyon aux Hôpitaux Lyon Sud. Ce prolongement de 2.5km environ comprend la réalisation de deux nouvelles stations :

  • Oullins Centre (Place Anatole France),
  • et Saint-Genis-Laval Hôpitaux Lyon Sud (SGL HLS) (objet de cette référence)

La station Saint-Genis-Laval – Hôpitaux-Lyon-Sud (SGL – HLS) est située sur la commune de Saint-Genis-Laval. C’est une station souterraine dont les quais se situent environ à -15 m sous le niveau futur de l’esplanade. Elle se développe à partir d’un grand hall situé au RDC, à niveau avec l’esplanade, conçu comme un espace ouvert sur le futur quartier et l’espace public. Elle se situe à l’articulation entre les différentes entités du PEM : le pôle bus, le métro et le P+R.

La station est constituée :

  • D’une boite souterraine de dimensions fonctionnelles (L. 77.00 m x l. 23.65 m) avec une profondeur maximale du fond de fouille d’environ 20.3 m, construite à l’intérieur d’une enceinte en paroi moulée.
  • D’une partie en superstructure, dont la majeure partie est située à l’aplomb de la boite souterraine (sur environ ¾ de la longueur de cette dernière) et dont une excroissance est présente en partie Sud-Est de l’ouvrage.
  • La partie aérienne de la station est couverte d’un parking (P+R) de 7 étages.

Les usages BIM utilisés sont :

  • Programmation : Usage du BIM niveau 2 pour le suivi du programme de SOGEA à l’aide des maquettes numériques
  • Conception des systèmes constructifs : Utilisation d’une maquette structure pour la définition des systèmes constructifs (synthèse)
  • Production des livrables : Edition et suivi des plans de coffrage extraits de la maquette numérique

Station de Métro Saint Genis-Laval à Lyon

Station Métro Saint Genis-Laval à Lyon

Station Métro Saint Genis-Laval à Lyon

CLIENT
Sytral
Lien de leur site

NGE Génie Civil Grands Projets
Lien de leur site

Station Métro Saint Genis-Laval à Lyon

Le projet s’inscrit dans l’opération du prolongement du métro B de Lyon aux Hôpitaux Lyon Sud. Ce prolongement de 2.5km environ comprend la réalisation de deux nouvelles stations :

  • Oullins Centre (Place Anatole France),
  • et Saint-Genis-Laval Hôpitaux Lyon Sud (SGL HLS) (objet de cette référence)

La station Saint-Genis-Laval – Hôpitaux-Lyon-Sud (SGL – HLS) est située sur la commune de Saint-Genis-Laval. C’est une station souterraine dont les quais se situent environ à -15 m sous le niveau futur de l’esplanade. Elle se développe à partir d’un grand hall situé au RDC, à niveau avec l’esplanade, conçu comme un espace ouvert sur le futur quartier et l’espace public. Elle se situe à l’articulation entre les différentes entités du PEM : le pôle bus, le métro et le P+R.

La station est constituée :

  • D’une boite souterraine de dimensions fonctionnelles (L. 77.00 m x l. 23.65 m) avec une profondeur maximale du fond de fouille d’environ 20.3 m, construite à l’intérieur d’une enceinte en paroi moulée.
  • D’une partie en superstructure, dont la majeure partie est située à l’aplomb de la boite souterraine (sur environ ¾ de la longueur de cette dernière) et dont une excroissance est présente en partie Sud-Est de l’ouvrage.
  • La partie aérienne de la station est couverte d’un parking (P+R) de 7 étages.

Les usages BIM utilisés sont :

  • Programmation : Usage du BIM niveau 2 pour le suivi du programme de SOGEA à l’aide des maquettes numériques
  • Conception des systèmes constructifs : Utilisation d’une maquette structure pour la définition des systèmes constructifs (synthèse)
  • Production des livrables : Edition et suivi des plans de coffrage extraits de la maquette numérique

Aménagement du fret ferroviaire à Bettembourg

Aménagement du fret ferroviaire

Aménagement du fret ferroviaire

CLIENT
Société Nationale des Chemins de Fer Luxembourgeois
Lien de leur site

Aménagement du fret ferroviaire à Bettembourg

Dans le cadre de l’aménagement du fret ferroviaire au site Bettembourg-Dudelange, la mission concernait l’élaboration des aménagements du fret ferroviaire sur une surface de 35 ha comprenant les éléments suivants :

  • Terminal d’Autoroute ferroviaire (camion sur train) : 2 voies de 750 ml
  • Terminal Intermodal (conteneurs sur trains) : 4 voies de 700 ml
  • Raccordement voies au réseau : 700 ml
  • Accès routier et infrastructures communes (gate entrée + gate gabarit)
  • Assainissement global de la plateforme multimodale
  • Déviation et renaturation d’un ruisseau
  • Bâtiments administratifs constitué de 3 blocs de bureaux (A, B et C) avec 1-2 niveaux en sous-sol, 4-5 niveaux hors-sol et 1 parking de 4 niveaux hors-sol.
  • Déviation de réseaux (ligne HT, conduite adduction EP,…)

Contournement de Junglinster

Contournement de Junglinster

Contournement de Junglinster

CLIENT
Administration des Ponts et Chaussées
Lien de leur site

Contournement de Junglinster

Dans le cadre de la réalisation du contournement de Junglinster, le Viaduc OA 120 est destiné à franchir la vallée entre le PK 1247,76 et le PK 1691,76 du tracé du contournement.

L’ouvrage d’une longueur de 444 m et de 17 m de largeur comporte 5 travées (1 x 55,5 m, 3 x 111 m, 1 x 55,50 m).

L’ouvrage est de type pont mixte à 2 poutres longitudinales métalliques en caisson supportant une dalle en béton d’épaisseur variable de 0,25 à 40 m post contrainte.

Près des piles, les poutres longitudinales sont supportées par une structure en treillis formée de caisson métallique.

Le mode de construction consiste dans l’assemblage au sol de 2 x 4 treillis et des 5 parties centrales et en leur mise en place sur les plies avec des grues à forte capacité (2.400 tonnes).

Après assemblages de la charpente, la dalle du tablier est réalisée à l’aide d’un équipage mobile de bétonnage en 25 phases.

Les piles sont des piles rectangulaires creuses comportant un fruit. Les hauteurs visibles des piles sont variables de 3 à 20 m.

Rond Point à Iergaertchen

Rond Point Iergaertchen

Rond Point Iergaertchen

CLIENT
Administration des Ponts et Chaussées
Lien de leur site

Réaménagement de l’échangeur en carrefour à feux à Iergaertchen

L’objectif des travaux consistait à augmenter la capacité du rond-point et de l’espace de stockage en ajoutant des voies d’entrée et en limitant le changement de voie à l’intérieur du rond-point.

En effet, ce carrefour très fréquenté présentait des problèmes de capacité et de fluidité, surtout aux heures de pointe, jusqu’à produire des remontées de files vers les autoroutes.

À partir de l’été 2017, sept phases de chantier se sont succédées pour un montant total d’environ 10 millions d’euros. Le projet consistait à agrandir les voies d’entrée, d’aménager les voies à l’intérieur du rond-point pour éviter les changements de bandes, d’ajouter des voies séparées à la sortie du giratoire et enfin, d’installer six feux tricolores.

Pendant toutes les phases, le traffic routier de cet important rond-Point en périphérie de la ville de Luxembourg a dû être garanti.

Ligne Luxembourg-Sandweiler

Mise à double voie de la ligne de Luxembourg à Sandweiler

Mise à double voie de la ligne de Luxembourg à Sandweiler

CLIENT
Administration des Ponts et Chaussées
Lien de leur site

Société Nationale des Chemins de Fer Luxembourgeois
Lien de leur site

Mise à double voie de la ligne de Luxembourg à Sandweiler

L’élargissement de la plate-forme ferroviaire pour passer d’une simple voie à une double voie a nécessité la construction de nombreux murs de soutènement et de blindages, adaptés aux cas par cas à la situation (terrain privé, proximité des voies ferroviaires en service, phasage, géotechnique, …).

Les murs de soutènement ont été réalisés :

  • Murs en maçonnerie
  • Murs en gabions
  • Murs en béton coulé en place
  • Murs en béton préfabriqué
  • Murs avec fondations sur micropieux
  • Murs en pieux

Le projet de mise à double voie de la ligne Luxembourg-Sandweiler à également nécessité le remplacement de plusieurs passages supérieurs au PK 7,050, au PK 3,840, et au PK 1,673

Suppression d’un passage à niveau à Walferdange

Suppression d’un passage à niveau

Suppression d’un passage à niveau

CLIENT
Administration des ponts et chaussées
Lien de leur site

Suppression d’un passage à niveau à Walferdange

L’ouverture du passage souterrain permet aujourd’hui de limiter l’affluence au niveau de l’ancienne barrière de passage à niveau, rendant la circulation plus sûre et plus fluide.

Nos missions consistent en :

  • Création d’un ouvrage cadre B.A à ripper sous la voie de chemin de fer
  • Réalisation de différents types de blindages dans les fosses d’entrée et de sortie de l’ouvrage cadre : pieux, micropieux, paroi berlinoise avec tirants
  • Travaux de gros terrassement dans les fosses
  • Reconstruction de deux murs (béton armé avec parement en pierres de taille)
  • Réseaux d’eaux de pluie, eaux mixtes, eau potable, CREOS ELEC + GAZ, POST, éclairage public, Luxconnect, Tele Walfer,
  • Terrassement et élargissement de chaussée, coffre de chaussée, travaux d’enrobés.
  • Réalisation de fondations caténaires
  • Réalisation de murs antibruit contre les nuisances sonores des trains et de la circulation routière

Pont Adolphe à Luxembourg ville

Pont Adolphe



CLIENT
Soludec
Lien de leur site

Lux TP
Lien de leur site

Réhabilitation du pont Adolphe

Baptisé ainsi en hommage au Grand-Duc Adolphe, le pont enjambe la vallée de la Pétrusse depuis 1903.

L’ouvrage d’art, œuvre de Paul Séjourné, est constitué de trois arches en maçonnerie, chacune jumelées dont deux de 21,60 m d’ouverture et d’une grande arche centrale de 84,65 m d’ouverture et 31 m de flèche pour une longueur totale de 153 m. Cette arche centrale fût longtemps la plus longue du monde !

Le projet prévoyait principalement le renforcement des grands arcs fortement altérés et la construction d’un nouveau tablier en béton armé hyperstatique, plus favorable à l’ouvrage. La dépose du tablier actuel et de l’ensemble des superstructures, ne laissant que les arcs en pierre en place, a pour but de décomprimer les arcs au maximum, avant de procéder aux renforcements et à la cure des maçonneries.

De fait, le projet propose des solutions novatrices telle que la précontrainte transversale et radiale de la maçonnerie des grands arcs. Le temps a eu raison de ces connexions en pierre. La post contrainte radiale doit permettre de restaurer les liaisons entre les trois rouleaux de pierre, par frottement. À ce jour, il n’y a pas encore eu de rénovation de ce type sur d’autres ponts.

De 1903 à aujourd’hui, la largeur du pont Adolphe est passée de 16 m à 18,70 m, il est cette fois à nouveau élargi afin de l’adapter au futur tram de Luxembourg.

Une nouvelle passerelle piétonne est également ajoutée sous le tablier de l’ouvrage. Elle a reçu d’ailleurs le 1er prix dans la catégorie ouvrages d’art et structures des Luxembourg Architecture Award 2019

Centre de Remisage et de Maintenance

CENTRE DE REMISAGE ET DE MAINTENANCE

Centre de Remisage et de Maintenance

CLIENT
Société Nationale des Chemins de Fer Luxembourgeois
Lien de leur site

Nouveau Centre de Remisage et de Maintenance, Faisceaux R4 et R1 

Sur le site du CRM, la deuxième phase de réalisation des faisceaux concerne le faisceau R4 et le faisceau R1.

Il s’agit de rajouter des longueurs de voie de garage avec des quais équipés de bornes nécessaires au personnel de l’atelier des trains (eau, air compressé, électricité, préchauffage).

Les études concernent également le génie civil de la plateforme ferroviaire : soubassement, drainage, signalisation, voies, caténaires.