Archives de catégorie Eau

Conduite forcée de Pragnères, Gèdre, France

Conduite forcée de Pragnères

Conduite forcée de Pragnères

CLIENT
EDF – CIH
Lien de leur site


Conduite forcée de Pragnères

La centrale de Pragnères fait partie d’un système hydroélectrique complexe, au coeur de la haute vallée des Gaves.

Cet aménagement se décline par 40 km de galeries, 4 barrages et
prise d’eau, une centrale et deux stations de pompage.

Les travaux actuels consistent au remplacement de la partie basse de la conduite forcée de la centrale EDF de Pragnères, sur 800 mètres linéaires, et 450 mètres de dénivelé.

La pente moyenne est de 40°, et peut atteindre jusqu’à 60°.
Les massifs supérieurs sont appuyés au roc et stabilisés par tirants actifs.
Le massif inférieur repose sur des micro-pieux.

Barrage de Motz, France

Barrage de Motz

Barrage de Motz

CLIENT
Leon Grosse
Lien de leur site


Barrage de Motz

Le barrage de Motz, d’une longueur de 38 mètres et haut de 53 mètres, est un barrage hydraulique du Département de la Haute-Savoie situé sur le territoire de la commune de Seyssel.

Construit en 1920 en travers de la rivière Fier, il est dimensionné à l’origine pour un débit maximum de 1 200 m3/s, le nouvel aménagement permet un débit de 2630 m3/s.

Les travaux consistent à améliorer le passage des crues et à réduire le risque d’embâcle sur le barrage par la mise en place de 3 vannes “clapet” en remplacement des 5 vannes “segments” d’origine.

Les nouveaux clapets ont les caractéristiques principales suivantes :

  • Le clapet rive gauche a une largeur de 6,00 m et une hauteur utile de 6.80 m + 0.20 m de garde
  •  Le clapet central a une largeur de 15 m et une hauteur utile de 4.80 m + 0.20 m de garde
  • Le clapet rive droite a une largeur de 6,00 m et une hauteur utile de 4.80 m + 0.20 m de garde.

SGI était également en charge de la réalisation des piles béton, des bajoyers, et des passerelles.

Le barrage de Motz à pour usage principal l’Hydroélectricité.

Station d’épuration de Marrakech, Maroc

Station d’épuration de Marrakech, Maroc

CLIENT
Régie Autonome de Distribution d’Eau et d’Electricité
Lien de leur site

Station d’épuration de Marrakech, Maroc

Après avoir étudié et réalisé le réseau de collecteur, SGI a conduit l’ensemble des études de réalisation de la station de Marrakech de la phase faisabilité à la mise en service.

Le projet initial envisageait uniquement le traitement primaire. Celui-ci a été complété par un traitement biologique secondaire complété par un système de réutilisation des eaux épurées pour l’irrigation des golfs. Ce projet a initié les installations d’importance au Maroc dans le domaine de l’épuration et de la réutilisation des eaux.

Äerdschëff à Redange, Luxembourg

Äerdschëff à Redange

CLIENT
Administration des bâtiments publics
Lien de leur site

ARCHITECTE
Beng Architectes Associés
Lien de leur site

Äerdschëff à Redange

L’Äerdschëff est situé sur le territoire de la Commune de Redange-sur-Attert le long de la Rue du Lycée.

Ce bâtiment s’inspire du concept de l’earthship de Mike Reynolds et de Biotecture et se veut 100 % autonome au niveau de la production et de la gestion pour ses besoins en eau, assainissement, chauffage, électricité et alimentaire. Cependant, l’Äerdschëff n’est pas une simple imitation du modèle américain né dans le désert du Nouveau-Mexique. C’est une adaptation systémique et systématique de l’earthship au contexte européen, notamment aux conditions climatiques du Luxembourg, aux standards plus exigeants de la législation environnementale européenne, et aux possibilités d’un réel design circulaire à haut potentiel d’avenir.

L’Äerdschëff sera un laboratoire de la transition citoyenne en espace rural. En tant que tel, il reconnectera les communautés locales et servira comme site de démonstration pratique pour une réflexion approfondie sur la manière de se loger, se nourrir, d’utiliser les ressources et de partager les compétences de chacun.

L’Äerdschëff servira comme : Espace de formation (chantier participatif, travail avec élèves et adultes), comme Espace citoyen (participation, échanges, rencontre, culture), et comme Espace de développement d’activités économiques pionnières (espace co-working pour des membres du réseau de la Transition et incubateur écosocial).

Le projet Äerdschëff couvre une surface d’environ 1 000 m² et comprend une grande salle de formation, un bureau et une pièce utilisée comme séjour temporaire et occasionnel pour des conférenciers ou des volontaires.

En matériaux de constructions sont utilisés des vieux pneus comme moyen économique et écologique pour obtenir à la fois une masse thermique et une structure dans le bâtiment. C’est du recyclage : les vieux pneus sont immobilisés à l’intérieur du bâtiment. Ils sont remplis de terre battue et enfermés dans la structure murale. Les autres matériaux utilisés sont le bois, la terre battue, la paille, la chaux, l’argile, …

Bâtiment usine type “Pelton” à la Coche, France

Construction d’un bâtiment usine type “Pelton” à la Coche, Aigueblanche, France

Construction d’un bâtiment usine type “Pelton” à la Coche, Aigueblanche, France

Le projet concerne l’implantation d’un groupe supplémentaire (n°5) sur le
site de la Coche, en Savoie, qui permettra de turbiner l’essentiel des
eaux chargées en période de fonte. (environ 900m de chute)
Ce nouveau groupe, de type Pelton de 240MW, sera installé dans une
usine extérieure implantée en rive gauche de l’Isère.
Le volume d’ensemble est d’environ 80m x 30m x 40mht dont environ
1/3 enterré.

Le nouvel aménagement comprend :

  • Un raccordement sur le puits blindé existant (souterrain) par une
    culotte de bifurcation suivie vers l’aval d’une conduite forcée de 250m en galerie (Ø2.25 m) – (hors contrat)
  • Un ensemble d’ouvrages extérieurs :
    – le bâtiment G5, qui contient la vanne de pied (robinet sphérique) et
    le groupe Pelton,
    – le bâtiment Plage de Montage,
    – le bâtiment Vanne Aval,
    – le raccordement hydraulique de la restitution aval du groupe à la
    galerie de Randens existante,
    – le bâtiment Evacuation d’Energie, qui abrite notamment le
    transformateur,
    – le bâtiment GE, qui héberge le groupe électrogène et la fosse de
    rétention des huiles du transformateur,
    – le bâtiment Ateliers.

Tous les bâtiments sont des structures en béton armé et/ou charpente
métallique, fondés soit sur radier ancré au rocher soit sur fondations
profondes. Les bâtiments G5, Plage de Montage, Vanne Aval et
Evacuation d’Energie sont accolés mais structurellement disjoints par
des joints de dilatation.
Les soutènements des plateformes se font par micro-berlinoise, par
pieux jointifs ou parois clouées.

Alimentation en eau à Bobo-Dioulasso, Burkina Faso

Alimentation en eau à Bobo-Dioulasso

Alimentation en eau à Bobo-Dioulasso

CLIENT
Romande Energie SA
Lien de leur site

Alimentation en eau à Bobo-Dioulasso

Le projet vise à accroître la capacité de production d’eau potable de sorte à couvrir la demande à l’horizon 2030.

Pour cela il est prévu la réalisation des investissements suivants :
– Exécution de 5 forages de production d’eau
– Equipement des 5 forages, travaux de réorganisation de la station de traitement de Nasso afin d’augmenter le débit d’eau traitée, construction d’une nouvelle station de pompage, bâtiment d’exploitation, ballons anti-bélier…
– Pose de conduites d’eau brute : DN1400, DN400, DN500, DN600 et DN700
– Pose de conduites d’adduction DN800 puis 600 entre Nasso et Bolomakoté, DN300 pour l’alimentation des châteaux d’eau de Belle-Ville et Lafiabougou

Réseau énergétique Morges Lac, Suisse

Morges Lac en Suisse

Morges Lac

CLIENT
Romande Energie SA
Lien de leur site

Morges Lac

Le projet Morges Lac représente une opportunité majeure de développement d’un réseau énergétique à partir de l’eau du lac Léman.

L’objectif est d’alimenter en chaleur et rafraichissement les bâtiments ou complexes de taille importante : CFF, UBS, Parc des Sports, le centre aquatique.

Ce projet s’inscrit dans le cadre du développement des réseaux thermiques permettant de valoriser une énergie renouvelable et locale, le lac Léman.

Le projet consiste en la réalisation des infrastructures suivantes :

  • Une prise d’eau lacustre par crépine à -45m de profondeur,
  • Une conduite lacustre d’environ 1100 m,
  • Une station de pompage au bord du lac,
  • Un réseau terrestre de distribution d’eau du lac,
  • Des centrales délocalisées pour la production de chaleur et froid par pompes à chaleur,
  • Des sous-stations d’échange thermique.

Collecteur d’eaux pluviales et usées rue de Neudorf, Luxembourg

Collecteur d’eaux pluviales et d’eaux usées

Collecteur d’eaux pluviales et d’eaux usées

CLIENT
Creos Luxembourg
Lien de leur site

Collecteur d’eaux pluviales et d’eaux usées rue de Neudorf

Construction, par fonçage souterrain sous les réseaux existants, d’un collecteur mixte d’eaux pluviales et d’eaux usées, sur une longueur approximative de 1.500 mètres, dans la rue de Neudorf à Luxembourg. Le développement du plateau du Kirchberg, qui est raccordé au collecteur de la rue de Neudorf, a rendu nécessaire la construction du collecteur. 

La réalisation du collecteur par fonçage souterrain permet de réduire les répercussions des travaux sur la circulation et de maintenir le réseau existant. Le diamètre intérieur du collecteur en béton armé est de 1800 mm.

Les fosses de fonçage sont constituées de parois de pieux sécants de 600 et 900mm. Ces parois permettent de garantir l’étanchéité des fosses et le maintien des nappes phréatiques lors des travaux de fonçage. Les fosses sont aménagées en regards de visite après réalisation du fonçage.

Le sol sous-jacent au site est composé d’éboulis de pente, de marne molle ou compacte et de grès. Des injections seront réalisées lors de la traversée de couches instables.

Station de traitement d’eau potable SEBES, Eschdorf, Luxembourg

SEBES

SEBES

CLIENT
Syndicat des Eaux du Barrage d’Esch-sur-Sûre
Lien de leur site

Nouvelle station de traitement SEBES

Afin d’augmenter la capacité de traitement des eaux du barrage, le SEBES a décidé en 2012 de réaliser la construction d’une nouvelle station de traitement.

Le projet comprend les ouvrages suivants :

  • la construction de deux conduites DN 1000 entre les prises d’eau brutes existantes du barrage et la nouvelle station de refoulement (500 ml) ;
  • la construction d’une nouvelle station de refoulement en aval du barrage d’Esch-sur-Sûre (110 000 m³/jour) ;
  • la construction d’une nouvelle conduite de refoulement dimensionnée pour 150´000 m3 par jour, entre la station de refoulement et la nouvelle station de traitement à Eschdorf (4155 ml) ;
  • la connexion de la conduite de refoulement existante à la nouvelle station de traitement à Eschdorf et à la nouvelle station de refoulement (250 et 500 ml) ;
  • la construction d’une nouvelle station de traitement d’eau potable à Eschdorf d’une capacité de traitement de 110´000 m3 par jour, à construire en deux filières indépendantes ;
  • l’extension du réservoir d’eau traitée existant de 35´000 m3 à 50´000 m3 ;
  • la construction d’une deuxième conduite d’adduction entre le réservoir à Eschdorf et la chambre à vannes Schankengraecht (8100 ml) ;
  • la construction d’un bâtiment administratif avec laboratoire (4.000 m2) ;
  • la construction d’ateliers et de surfaces de stockage ;

les aménagements du nouveau site.