Archives de catégorie Résidentiel

Station Polaire “Princess Elisabeth”, Antarctique

Station Polaire “Princess Elisabeth”

Station Polaire “Princess Elisabeth”

CLIENTS
International Polar Foundation
Lien de leur site

Prefalux
Lien de leur site

ARCHITECTE
SAMYN and Partners
Lien de leur site

Construction de la station polaire “Princess Elisabeth”

En 2004, le gouvernement fédéral belge a décidé de mettre en place une nouvelle station de recherche, la station “Princess Elisabeth Antarctica”.

Sur base de simulations de vent réalisées en laboratoire, SGI a modélisé la structure complète en 3D et dimensionné les différents éléments porteurs de la structure en tenant compte d’efforts du vent jusqu’à 1 tonne/m2. A l’exception de la sous-structure métallique, la station est réalisée complètement en bois. Les parois extérieures de la station, l’isolation, la forme, l’orientation et la disposition des fenêtres ont été étudiées pour contribuer au maintien d’une température intérieure confortable avec un apport énergétique réduit. Les panneaux de façade d’une épaisseur totale de 60cm sont constitués d’une structure bois complété d’un isolant performant, d’un pare-vapeur et d’un recouvrement en inox.

Sur base des calculs de SGI, les structures ont été préfabriquées par l’entreprise Prefalux et à partir de septembre 2007, les éléments ont été transportés par bateau, avion et par véhicules chenillés vers Utsteinen à 220km à l’intérieur de l’Antarctique. L’assemblage des différents éléments du bâtiment a été réalisé pendant l’été austral 2007-2008.

La nouvelle station, unique par sa conception et son fonctionnement utilise exclusivement des énergies renouvelables. L’énergie éolienne récoltée par 9 éoliennes de 9m de haut produit un total de 54kWh. Du côté énergie solaire sont installés 24m2 de panneaux solaires thermiques et 370m2 de panneaux photovoltaïques (50.6 kWh). Les eaux usées de la station sont recyclées dans une unité de traitement intérieure à la station. La station a été inaugurée le 15 février 2009 et peut être utilisée par 12 chercheurs en tant que plateforme de collaboration scientifique internationale.