Processus de co-création - Projet mixte Grünewald

Kirchberg-Luxembourg - Luxembourg

Client

Fonds d’Urbanisation et d’Aménagement du Plateau du Kirchberg

Architecte

Maitrise d'oeuvre: William McDonough & Partners Areal Landscape Architects Ballini-Pitt Architectes-Urbanistes Temperaturas extremas arquitectos Betic Ingénieurs-conseils SGI INGENIERIE S.A. LUXEMBOURG

Prestations

Elaboration des concepts architecturaux, structurels, énergétiques, constructifs et paysagers innovants

Description

Deux places à bâtir d’une superficie totale de 8.900 m² au sol sont actuellement inoccupés au cœur du Quartier Grünewald, entre les rues Edward Steichen et Charles Bernhoeft.

Contrairement aux parcelles voisines qui avaient été réservées à des immeubles de bureaux avec des rez-de-chaussée plus au moins activés, cette parcelle hébergera un hôtel, des logements, des bureaux, des espaces pour les entreprises créatives, des services et des commerces.

L’hôtel, élément phare du projet répondant aux besoins du « global nomad », a l’ambition d’être un des premiers hôtels totalement inspirés par la philosophie du « C2C », donc selon la devise « Doing a lot of good instead of doing less bad ».

Dans l’avant-projet sommaire les architectes et ingénieurs qui se sont réunis sous le nom de « Ideas Farmers » ont accordé une importance majeure au rôle de la place centrale qui, par son aspect convivial, fonctionnera comme élément fédérateur entre les différentes fonctions du site. Au rez-de-chaussée de l’hôtel sera installé un marché urbain qui fera la prolongation des espaces publics extérieurs à l’intérieur des immeubles. Sur les toits, des serres et des potagers serviront de lieu de production pour les fruits et légumes utilisés dans les restaurants du site ou bien vendus au marché hebdomadaire. En général, pour les 3 projets pilotes (Grünewald, JFK Sud, Kiem Lot 4) les toits et façades seront conçus à soutenir la biodiversité en milieu urbain, en offrant un milieu propice aux espèces indigènes.

L’hôtel du quartier Grünewald offrira des hébergements de courte et de longue durée avec des espaces communs et des jardins pour la récréation ainsi que des bureaux genre « co-working spaces ». Il s’agit de créer des synergies entre les différents occupants du site. Ainsi, les salles de conférences que propose normalement un hôtel de cette classe, peuvent être mutualisées comme salles de réunion à disposition de tous, y compris les habitants du quartier. Pour attirer les professionnels de l’industrie créative (designers, graphistes, artisans, développeurs multimédia, ...) des solutions alliant le travail et l’habitat sur un même site seront élaborées. Ainsi, d’après le concept des « Ideas Farmers », le marché urbain comportera des espaces «pop-up », où les designers pourront vendre leurs objets, constituant ainsi une offre marchande originale et unique.

Les installations techniques du site seront pensées en vue d’intégrer les cycles de réutilisation des matériaux, de l’eau et de l’énergie comme le préconise l’approche « C2C ». L’agencement des pièces, les gaines et raccordements techniques seront conçus de manière à ce que leur utilisation puisse évoluer selon les besoins des occupants. Une architecture flexible permettra facilement de transformer des bureaux en chambres d’hôtel et vice-versa.