Assainissement de la ville de Lome et alimentation en eau potable de 20 centres secondaires

Lome - Togo

Client

Direction Générale de l’Hydraulique et de l’Energie

Prestations

Mission A: étude Institutionnelle - Mission B: actualisation du plan directeur d’assainissement - Mission C: étude de faisabilité des vingt centres semi-urbains - Mission D: avant-projet détaillé et dossiers d’appel d’offres de la 1ère phase des travaux d’assainissement - Mission E: avant-projet détaillé et dossiers d’appel d’offres des travaux d’alimentation en eau potable des vingt centres semi-urbains - Mission F : étude d’impact sur l’environnement

Description

Assainissement de la ville de Lomé

Les principaux problèmes de l’assainissement de la ville de Lomé sont les suivants :

  • Infrastructures insuffisantes pour l’évacuation des eaux pluviales. La ville de Lomé a toujours connu des inondations importantes (notamment en 1962). Toutefois, le développement actuel de la ville doublé du manque d’entretien des installations (nettoyage des caniveaux, installations électromécaniques) se traduit par une situation devenant critique, particulièrement pour les quartiers Est (situés dans une zone marécageuse à proximité du fleuve de Zio) ou ceux à proximité des lagunes,
  • Le non-développement systématique d’un système d’épuration des eaux usées, soit au niveau collectif, soit au niveau individuel,
  • Une situation sanitaire préoccupante en relation avec la pollution très importante des nappes phréatiques (non-développement de l’assainissement individuel), des lagunes (rejet direct des habitations situées à proximité), des plages.

Le projet inclut les prestations suivantes : 

  • Actualisation du plan directeur d’assainissement au niveau des données de population et de développement urbain,
  • Etablissement des avant-projets détaillés et des dossiers d’appel d’offres des travaux de la phase d’urgence pour les réseaux d’eaux pluviales. Le projet retiendra la création de 4 collecteurs principaux permettant d’accélerer le transit des eaux vers la lagune, de 6 bassisn de rétention et de 4 stations de pompage. 

Alimentation en eau potable de vingt centres semi-urbains.

Après le développement de l’alimentation en eau potable des centres principaux, il a été mis en évidence le déficit d’aménagement hydraulique des centres semi-urbains. Sur vingt centres, le projet consiste dans :

  • L’identification de la demande en eau en fonction du développement de la population,
  • La recherche de la ressource en eau la plus adaptée (après investigations hydrogéologiques),
  • L’étude de faisabilité économique,
  • L’établissement des avant-projets détaillés et des dossiers d’appel d’offres pour les centres retenus.

Etude institutionnelle

La «gestion de l’eau» au Togo est répartie entre différents organismes dont la Direction de l’Hydraulique et de l’Energie, l’AGETUR et la RNET (Régie Nationale d’Eau du Togo). L’objectif de l’étude consiste à identifier les synergies à mettre en œuvre pour limiter les interactions et assurer un développement de l’ensemble du domaine tant en terme de qualité de l’eau que de l’aspect institutionnel.

Caractéristiques :

Lomé

  • Population de 1.100.000 habitants,
  • Station de pompage EU : débit total de 250 m³/h, HMT de 60 à 150 m,
  • Réservoirs entre 200 et 1000 m³,
  • 30 km de réseaux existants,
  • 150 km de réseaux projetés,
  • Système lagunaire aménagé (3 lacs artificiels et deux exutoires de vidange dont 1 par station de relevage 2 m³/s).

CSU

  • Population de 5.000 à 40.000 habitants par CSU,
  • Système AEP : forage, adduction, château d’eau, réseau de distribution par borne-fontaine.