Assainissement liquide de la ville de Meknes

Meknes - Maroc

Client

Régie Autonome de Distribution d'Eau et d’Electricité de Meknès (RADEM)

Prestations

1ère phase: Plan directeur (1995-1996)

Collecte de données de base et mise à jour des plans du réseau existant - Etude démographique et urbaine - Identification et comparaison des variantes - Etude de réutilisation des eaux usées pour l'agriculture et plan directeur des réseaux eaux usées pour l'agriculture - Plan directeur des réseaux eaux usées et eaux pluviales - Etudes institutionnelle, économique, financière et tarifaire - Avant-projets sommaire et détaillé de la première étape de réalisation.

2e phase: Actualisation (1998)

Identification, présentation et justification de la 1ère tranche des travaux - Etude d'impact sur l'environnement - Actualisation de l'étude organisationnelle du service assainissement.

3e phase: Etudes détaillées de la 1ère tranche des travaux (2000 - 2007)

Avant Projet Détaillé - Dossiers d'Appel d'Offres - Etudes environnementale et socio-économique - Supervision des travaux.

Description

Le réseau d'assainissement s'articule autour de trois oueds traversant la ville (oued Boufekrane, oued Bou Hissak et oued Ouislane). Les effluents étaient directement rejetés dans les cours d'eau sans aucun traitement. Le pourtour de la ville était marqué par une forte irrigation des pentes des thalwegs à partir soit des eaux traditionnelles (eau de source, eau des oueds), soit des eaux usées (avec les risques sanitaires). Plusieurs quartiers de la ville étaient sujets à de nombreuses inondations lors des épisodes pluvieux importants.

L'enjeu du plan directeur consistait dans la définition à l'horizon 2020 des solutions nécessaires à un développement harmonieux de l'agglomération et de ses environs. Les études ont principalement couvert les domaines suivants :

  • Urbanisme, démographie, pollution industrielle, usage de l'eau et des rejets,
  • Hydrologie, protection contre les inondations,
  • Analyses des caractéristiques de l'eau des oueds en fonction de la qualité de l'eau des effluents,
  • Etudes des possibilités de réutilisation des eaux usées selon les caractéristiques agronomiques des sols.

Les principales options retenues par le plan directeur ont été les suivantes :

  • Maintien du système de collecte unitaire dans les zones de forte densité (Médina, habitat économique),
  • Développement du système de collecte séparatif sur le reste de la ville,
  • Mise en place de deux stations de lagunage au nord de la ville. Le processus de lagunage aéré réduisant la superficie nécessaire a permis de limiter la contrainte résultant de la topographie relativement chahutée des surfaces disponibles,
  • Le réseau d'eaux pluviales a été conçu en retenant une pluie de période de retour 10 ans pour les collecteurs principaux et de 2 ans pour les collecteurs tertiaires.

En 1998, l'étude d'actualisation du plan directeur a revu le système de traitement en ne retenant qu'une seule station d’épuration au lieu de deux: cette station sera du type lagunage en première phase (pour le traitement primaire) et à boues activées en deuxième phase. Cette étude d'actualisation a également établi les bases de la tarification à appliquer.

Sur les résultats de cette actualisation, les études détaillées des travaux de la première tranche ont alors été entreprises, ainsi que l'établissement des documents d'appel d'offres. SGI a ensuite procédé à l'assistance technique pour l'analyse des offres et à la supervision des travaux.

Caractéristiques :

A l'horizon 2020

  • Population : 765.000 habitants,
  • Réseau ossature : de 460 km en 1995 à 580 km à l’horizon 2015,
  • Débit eaux usées : 600.000 m³/j,
  • Station épuration: lagunage et boues activées.