Nouvelle ligne ferroviaire entre Luxembourg et Bettembourg

Bettembourg - Luxembourg

Client

SNCFL

Assignment

La mission de SGI concerne la partie génie civil (études et Direction des travaux) et les études de tracé des voies ferrées du projet :

  • Les prestations d’études se rapportant à l’ensemble du projet (ouvrages d’art, mur de soutènement, talus, remblais, travaux de voies, gares, installations ferrées existantes à maintenir…) ;
  • Les calculs géométriques des tracés de voies avec établissement de plans de bornage de voies ;
  • Les prestations se rapportant à l’étude de stabilité de l’ensemble des ouvrages du projet ;
  • Les levés topographiques relatifs aux installations ferroviaires et à leurs abords ;
  • Les études hydrologiques ;
  • L'élaboration d'un dossier technique pour mise en soumission des études géotechniques ayant trait au projet.

Description

La liaison actuelle Luxembourg-Bettembourg représente l’épine dorsale du réseau ferré luxembourgeois (CFL). Elle assure les relations internationales entre le Benelux, la France et l’Allemagne et une connexion aux réseaux transeuropéens à grande vitesse.

En raison de la saturation de cette liaison, un délestage de cette zone sera réalisé grâce à la construction d’un nouveau tracé à double voie dédié au trafic voyageur (v=160km/h). Partant de la future gare périphérique de Howald et longeant l’autoroute A3/E25 en site propre, cette nouvelle liaison sera raccordée au Nord, au réseau ferroviaire existant à hauteur de l’échangeur autoroutier «Croix de Gasperich» et au Sud, en amont de l’entrée Nord en gare de Bettembourg. Le projet permettra également d'augmenter la capacité de cette ligne en ce qui concerne le trafic fret.

Ce projet comprend la construction de 7 km de plateforme  ferroviaire à deux voies, d’une quinzaine d’ouvrage d’art, dont deux ouvrages d'art importants au croisement de l'autoroute A3 et au croisement de la ligne ferroviaire existante, le « saut de mouton ».  

Le « saut de mouton » est un ouvrage d’art de 600 m de long comptant 26 travées permettant le franchissement de la vallée de l’Alzette. La travée de 70 m permettra le croisement, à deux niveaux, des deux lignes ferroviaires. Dans cette zone, la ligne existante devra quant à elle être translatée d’une trentaine de mètres sur environ 500m. Le phasage des travaux devra assurer le maintien du trafic ferroviaire actuel.